Page d'accueil
Des incivilités inadmissibles

Des incivilités inadmissibles

Des incivilités inadmissibles Alors que le tri sélectif permet d'améliorer de mieux en mieux la gestion des déchets, que les déchèteries acceptent les déchets de toutes sortes en vue d'un traitement adapté et optimisé, malgré de plus en plus d'informations concernant la préservation de l'environnement, les risques de pollution des sols et de la nappe phréatique, appauvrir la faune et la flore locale, le nombre de dépôts sauvages et leur volume ont tendance à s'amplifier sur notre commune ces derniers temps. Après un dépôt sauvage de végétaux au milieu d'un chemin qui a nécessité tractopelle et camion benne pour les enlever, c'est maintenant un énorme dépôt qui a mobilisé trois agents des services techniques de la commune pour enlever trois camions de déchets et les trier à la déchèterie. Ces dépôts sont le fruit de comportements d'individus irrespectueux du cadre de vie (bois, terrains privés, chemins, cours d'eau, etc.). Tout dépôt sauvage est strictement interdit par la loi de juillet 1975 et tout contrevenant est passible par l'article L541-46 et 47 du code de l'environnement de 2 ans d'emprisonnement et 75 000€ d'amande.
Publié le jeudi 13 octobre 2016

Des incivilités inadmissibles

Alors que le tri sélectif permet d'améliorer de mieux en mieux la gestion des déchets, que les déchèteries acceptent les déchets de toutes sortes en vue d'un traitement adapté et optimisé, malgré de plus en plus d'informations concernant la préservation de l'environnement, les risques de pollution des sols et de la nappe phréatique, appauvrir la faune et la flore locale, le nombre de dépôts sauvages et leur volume ont tendance à s'amplifier sur notre commune ces derniers temps.

Après un dépôt sauvage de végétaux au milieu d'un chemin qui a nécessité tractopelle et camion benne pour les enlever, c'est maintenant un énorme dépôt qui a mobilisé trois agents des services techniques de la commune pour enlever trois camions de déchets et les trier à la déchèterie.

Ces dépôts sont le fruit de comportements d'individus irrespectueux du cadre de vie (bois, terrains privés, chemins, cours d'eau, etc.).

Tout dépôt sauvage est strictement interdit par la loi de juillet 1975 et tout contrevenant est passible par l'article L541-46 et 47 du code de l'environnement de 2 ans d'emprisonnement et 75 000€ d'amande.

DSC08280 DSC08287